Modification majeure de la couleur des tatouages cornéens à propos de 3 cas - Normandie Université Access content directly
Journal Articles Journal Français d'Ophtalmologie Year : 2019

Modification majeure de la couleur des tatouages cornéens à propos de 3 cas

Abstract

Introduction: Corneal tattooing is a noninvasive technique which appears relatively well-tolerated in the medium term. We report the cases of 3 patients with a significant change in the color of their tattoos performed over 5 years previously.
Patients and methods: Three patients with a history of intracorneal tattooing several years previously were studied because of a significant change from their initial color. Each patient's file was reviewed with analysis of slit lamp photographs, OCT and specular microscopy.
Results: All three patients experienced a significant color change in their tattoos between 5 and 6 years after surgery. The color had changed to golden-brown.
Discussion: Retrospective analysis of the components of the tattoo ink found the presence of iron in the black pigment. We believe that pigments composed of iron oxide are transformed into golden-brown ferric iron oxide in the presence of oxygen in the aqueous environment. The presence of moderate corneal edema in these three cases of multioperated patients could explain, in these specific cases, the occurrence of oxidation typically not described.
Conclusion: Corneal tattooing remains a simple and very interesting technique when partial or total absence of iris causes significant photophobia. However, the significant changes in color that we report more than 5 years later suggest omitting iron from the dyes used for the cornea and limiting its use in cases of limited endothelial prognosis. A long-term evaluation of corneal tattoos appears necessary.
Introduction : le tatouage cornéen est une technique peu invalidante dont la tolérance à moyen terme semble satisfaisante. Nous rapportons le cas de 3 patients présentant une modification importante de la couleur de leur tatouage réalisé plus de 5 ans auparavant.
Patients et méthodes : trois patients aux antécédents de tatouage intracornéen plusieurs années auparavant ont été analysés en raison d’une modification importante de leur couleur initiale. Le dossier de chaque patient a été repris avec analyse des photographies en lampe à fente, analyse OCT et microscopie spéculaire.
Résultats : les trois patients ont présenté un changement de couleur important de leur tatouage entre 5 et 6 ans après la chirurgie. La coloration avait alors évolué vers le brun-doré.
Discussion : l’analyse rétrospective des composants de l’encre à tatouer retrouve la présence de fer dans la couleur noire. Nous pensons que les pigments composés d’oxyde de fer se transforment en oxyde de fer ferrique de couleur marron - doré en présence de dioxygène dans un milieu contenant de l’eau. La présence d’un œdème cornéen modéré dans ces trois cas de patients multiopérés, pourrait expliquer dans ces cas précis la survenue d’une oxydation habituellement non décrite.
Conclusion : le tatouage cornéen reste une technique simple lorsque l’absence partielle ou totale d’iris entraîne une photophobie importante. Cependant, les modifications importantes de teinte que nous rapportons, incitent à prohiber la présence de fer dans les colorants utilisés pour la cornée et à en limiter l’utilisation en cas de vitalité endothéliale limite.
No file

Dates and versions

hal-02316563 , version 1 (15-10-2019)

Identifiers

Cite

E. Calas, J. Gueudry, M. Muraine. Modification majeure de la couleur des tatouages cornéens à propos de 3 cas. Journal Français d'Ophtalmologie, 2019, 42 (5), pp.477-484. ⟨10.1016/j.jfo.2018.05.020⟩. ⟨hal-02316563⟩
58 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More