La “mauvaise langue” mérite-t-elle d'être étudiée ? - Normandie Université Access content directly
Book Sections Year : 2013

La “mauvaise langue” mérite-t-elle d'être étudiée ?

Abstract

Some grammarians take a prescriptive stance on language, praising the speakers who use it well and condemning those who use it wrongly. Any phonological or morphosyntactic form that does not meet the requirements of the purists, or the speakers even, is to be considered as incorrect. This paper deals with the theme of ‘the evil tongue’ from a linguistic, descriptive point of view, and analyzes, in terms of variation, Standard and Non-Standard varieties alike. It shows that language is systematic, and that it is necessary to take into account the situation in which the speakers use it. Thus constitutive principles can be worked out to account for given uses in context, either good or bad. The conditions of production and comprehension of ordinary language, be it Standard or Non-Standard – including child language –, can be brought to light in terms of enunciative operations within a subject-regulated theoretical framework: therefore the grammar of ‘the evil tongue’ is worth studying.
Certains grammairiens adoptent une attitude normative devant la langue, vantant les qualités relatives à son bon usage et condamnant les défauts liés à des pratiques fautives. Pour peu que telle ou telle forme (phonologique, morphosyntaxique) dévie de l’attente des puristes, voire des locuteurs, cette dernière sera taxée d’incorrection. On se propose ici de traiter le thème de la « mauvaise langue » sous l’angle de la variation en linguistique, selon une approche descriptive et explicative des faits de langue prenant en compte toutes les variétés sans exclusive. On élaborera des critères de bonne formation des énoncés, relativement au fonctionnement systématique du langage d’une part, et à ses emplois en contexte d’autre part. Dans le cadre d’une théorie de l’ajustement inter-sujets, on recherchera les chemins d’accès à la production et à l’interprétation des énoncés standard et non standard, et on les traduira en termes d’opérations énonciatives, afin d’en mettre au jour la grammaire : la « mauvaise langue », y compris celle de l’enfant, mérite d’être étudiée.
Fichier principal
Vignette du fichier
TAP_Mauvaises_langues.pdf (4.01 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01779046 , version 1 (26-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01779046 , version 1

Cite

Catherine Filippi-Deswelle. La “mauvaise langue” mérite-t-elle d'être étudiée ?. Sous la direction de Florence Cabaret; Nathalie Vienne-Guerrin. Mauvaises langues !, Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2013, 978-2-87775-567-2. ⟨hal-01779046⟩
143 View
294 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More