Les précurseurs de la Compagnie française des Indes orientales, 1601-1622 - Normandie Université Access content directly
Theses Year : 2014

The precursors of the French East India Company, 1601-1622

Les précurseurs de la Compagnie française des Indes orientales, 1601-1622

Abstract

At the end of the 16th century and the beginning of the 17th century, the English and the Dutch set out to conquer the empire established a century before by the Portuguese who had the control over the lucrative spice trade. The aim of the present thesis is to study the role played by the French in the big economic movement which led the European nations to the exploitation of the East Indies. It is usually admitted that the relationships between France and Southeast Asia did not start before 1664, date of the creation by Colbert of the French East India Company, the only company retained by history. Thanks to French, English and Dutch travel accounts, handwritten documents kept at the Bibliothèque nationale de France, case exhibits subsequent to the facts in question as well as other types of documents belonging to English or Dutch archival collections, my work intends to question this common belief stated above and to make the French attempts to take part in the lucrative spice trade in the first two decades of the 17th century better known. As soon as 1601, a private expedition led by merchants of Saint-Malo, Vitré and Laval was reported by two of its participants, François Pyrard and François Martin. In 1604, a first French East India Company was founded by Henry IV and three more expeditions departing from Dieppe, Saint-Malo et Honfleur took place between 1616 and 1622 to Sumatra and Java. Despite all these efforts, one must acknowledge the failure of these expeditions and try to understand its reasons.
À la fin du XVIe siècle et au début du XVIIe, les Anglais et les Hollandais se lancent à l’assaut de l’empire établi depuis un siècle dans l’océan Indien par les Portugais, qui contrôlaient le lucratif commerce des épices. L’objectif de cette thèse est d’étudier quelle part ont pris les Français dans ce grand mouvement économique qui porta les nations européennes à exploiter les richesses des Indes orientales. Il est fréquemment admis que les relations de la France avec le Sud-Est asiatique n’ont débuté qu’à partir de 1664, lorsque Colbert a fondé la grande Compagnie française des Indes orientales, qui est la seule retenue par l’histoire. À l’aide de récits de voyages français, anglais et hollandais, de documents manuscrits conservés à la Bibliothèque nationale de France, de pièces de procès postérieurs aux faits ou encore d’autres documents issus des archives anglaises ou hollandaises, mon travail tente de remettre en cause cette idée reçue et de faire mieux connaître les tentatives effectuées par les Français afin de prendre part au commerce des épices dans le premier quart du XVIIe siècle. Dès 1601, une expédition privée menée par des marchands de Saint-Malo, VItré et Laval a été relatée par deux de ses participants, François Pyrard et François Martin. En 1604, une première Compagnie française des Indes orientales a été fondée par Henri IV, tandis que trois autres expéditions partirent de Dieppe, Saint-Malo et Honfleur entre 1616 et 1622 vers Sumatra et Java. Malgré ces efforts louables, il faut au final établir un constat d’échec et essayer d’en cerner les différentes causes.
Fichier principal
Vignette du fichier
These_Guillaume.pdf (3.12 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-01658114 , version 1 (07-12-2017)

Licence

Identifiers

  • HAL Id : tel-01658114 , version 1

Cite

Guillaume Lelièvre. Les précurseurs de la Compagnie française des Indes orientales, 1601-1622. Histoire. Université de Caen Basse Normandie, 2014. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-01658114⟩

Relations

569 View
5456 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More