Maîtres et correcteurs de la nature. Les biotechnologies, une question politique - Normandie Université Access content directly
Journal Articles Écologie & politique : sciences, culture, société Year : 2011

Maîtres et correcteurs de la nature. Les biotechnologies, une question politique

Abstract

Si le XXe siècle a consacré le règne de la physique placé sous le signe de la maîtrise de la matière et des flux d’électrons, le XXIe siècle s’annonce, selon toute attente, comme étant celui de la maîtrise du vivant. Toutefois, l’ère que Jeremy Rifkin n’avait pas tardé à nommer « le siècle biotech » s’inaugure sur un singulier paradoxe : pour la première fois dans la modernité, une innovation technologique (les organismes génétiquement modifiés – OGM – à vocation agricole, en l’occurrence) est massivement refusée par la société, du moins en Europe. Alors que les firmes biotechnologiques annonçaient, il y a dix ans, que l’Europe serait bientôt, comme les États-Unis d’Amérique, couverte d’OGM, le pourcentage de cultures génétiquement modifiées en Europe demeure dérisoire. Est-ce seulement une question de temps ou sommes-nous entrés dans un nouvel âge des « démocraties techniques » ?

Ce dossier vise à faire le point sur ces questions relatives aux biotechnologies en associant les regards croisés de spécialistes issus de plusieurs disciplines.

Études de cas
Biotechnologies en débat
Enjeux philosophiques et anthropologiques.
No file

Dates and versions

hal-04021591 , version 1 (09-03-2023)

Identifiers

Cite

Estelle Deléage, Frédérick Lemarchand. Maîtres et correcteurs de la nature. Les biotechnologies, une question politique. Écologie & politique : sciences, culture, société, 2011, Le nouveau siècle biotech, 3 (43), pp.13-21. ⟨10.3917/ecopo.043.0013⟩. ⟨hal-04021591⟩
12 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More