Les grands stades de football : laboratoires d’urbanité et créateurs d’identité - Normandie Université Access content directly
Journal Articles Urbanisme Year : 2014

Les grands stades de football : laboratoires d’urbanité et créateurs d’identité

Abstract

« Malheureuses sont les villes qui n’ont pas de grand stade ». Recueillis dans le cadre d’une interview pour le magazine So Foot, les propos de Rudy Ricciotti, l’architecte en charge du nouveau stade Jean Bouin (qui abrite les rencontres du Stade Français, le club de rugby parisien), semblent avoir été entendus au-delà du cercle des amateurs de sport. Le grand stade est, en effet, un genre architectural qui ne connaît pas la crise. En France, la question de l’opportunité du financement public des stades (ils sont très majoritairement entre les mains des collectivités locales) tend à être de plus en plus fréquemment soulevée car ils supposent des investissements conséquents qui peuvent être certes étalés dans le temps par le recours aux partenariats public-privé mais au prix d’un alourdissement sensible de la note finale. En revanche, la réflexion sur l’inscription de ces édifices monumentaux dans leur environnement urbain est quelque peu éclipsée.

Le stade dans la ville, la ville dans le stade
Des stades mondialisés ?
Le statut intervallaire du stade moderne.
Fichier principal
Vignette du fichier
Texte Lestrelin Urbanisme v2.pdf (178.56 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04004624 , version 1 (25-02-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04004624 , version 1

Cite

Ludovic Lestrelin. Les grands stades de football : laboratoires d’urbanité et créateurs d’identité. Urbanisme , 2014, Grands stades en quête d’urbanité, 393, pp.58-59. ⟨hal-04004624⟩
40 View
30 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More