Siem, sies, siet dans les vers de Plaute et de Térence - Normandie Université Access content directly
Journal Articles Revista de Estudios Latinos Year : 2003

Siem, sies, siet dans les vers de Plaute et de Térence

Abstract

Usually, in Latin, forms of the present subjunctive mood siem, sies, siet... are considered as archaisms in Plautus and Terence’s plays, and for that reason –and because of their prosodic nature–, we generally consider that they must appear at tne end of the verse in the iambo-trochaic system. Things however are a bit more complicated than this. Indeed, when these forms appear, we may note that they don’t systematically take place at the end of verses or at the end of hemistiches: for metrical, stylistic or syntactic rea- sons, they may be used in places that most of the time coincide with pauses of minor im- portance. After that, we may show how these forms are included in syntactic structures that create conditions of a formulaic style, sustained by the metrical organisation of the verse and by the verbal commutations. Finally, in this way, we’ll notice some differences between Plautus and Terence regarding linguistics, prosody and metrics. PDF available at: https://www.relat.org/relat/index.php/relat/article/view/161/149
Il est généralement admis que les formes de subjonctif présent du verbe être en latin, siem, sies, siet... sont chez Plaute et Térence des archaïsmes et que, pour cette raison même, et de par leur nature prosodique, elles doivent occuper la fin de certains vers du système iambo-rochaïque. Les choses ne sont pas si simples. En effet, l’examen attentif des occurrences fait tout d’abord apparaître que ces formes ne se trouvent pas systématiquement à la fin des vers ou des hémistiches, mais qu’elles peuvent, pour des raisons métriques, stylistiques ou syntaxiques, prendre place à d’autres endroits, qui, le plus souvent, correspondent à des pauses secondaires du vers. L’examen révèle ensuite comment les structures syntaxiques déployées autour des formes de subjonctif créent les conditions d’une écriture formulaire, que l’organisation métrique et le jeu des commutations verbales viennent soutenir. Enfin, il met en lumière les différences entre Plaute et Térence du point de vue de la linguistique, de la prosodie et de la métrique. PDF consultable : https://www.relat.org/relat/index.php/relat/article/view/161/149
No file

Dates and versions

hal-02572186 , version 1 (13-05-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02572186 , version 1

Cite

Antoine Foucher. Siem, sies, siet dans les vers de Plaute et de Térence. Revista de Estudios Latinos, 2003, 3, pp.11-28. ⟨hal-02572186⟩
48 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More