La gestion de l'implicite par les E.I.P. : le cas des formes composées - Normandie Université Access content directly
Conference Papers Year : 2017

La gestion de l'implicite par les E.I.P. : le cas des formes composées

Abstract

Emmanuelle Roussel fonde son analyse des mécanismes cognitifs mis en place par les formes implicites sur une comparaison des emplois pragmatiques du past perfect anglais et du plus-que-parfait français. Elle souligne que les emplois pragmatiques de ces formes consistent à redéfinir les présupposés attachés aux relations prédicatives impliquées. L’objectif de sa recherche est de déterminer l’origine cognitive de l’implicite en jeu dans de tels exemples.

Domains

Linguistics
No file

Dates and versions

hal-02402937 , version 1 (10-12-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02402937 , version 1

Cite

Emmanuelle Roussel. La gestion de l'implicite par les E.I.P. : le cas des formes composées. Colloque international AFI 2014 : Autour des formes implicites, Sophie Anquetil; Juliette Elie-Deschamps; Centre de Recherches Sémiotiques (CeReS) EA 3648, Nov 2014, Limoges, France. pp.49-60. ⟨hal-02402937⟩
62 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More