Scène exposée, tableau soustrait : Carré blanc d’Yves Ravey d’après le tableau de Kasimir Malevitch - Normandie Université Access content directly
Journal Articles Parole rubate : rivista internazionale di studi sulla citazione Year : 2017

Scène exposée, tableau soustrait : Carré blanc d’Yves Ravey d’après le tableau de Kasimir Malevitch

Abstract

S’il est manifeste que de nombreux dramaturges aujourd’hui sont eux-mêmes peintres ou plasticiens (Jan Fabre, Valère Novarina), se réclament de peintres comme sources d’inspiration (Goya, de Rodrigo Garcia) ou encore utilisent des peintres comme figures jumelles de l’écrivain (Scenes from an Execution d’Howard Barker, 1984), ce que je propose d’étudier ici est la référence continue dans Carré blanc d’Yves Ravey (2003) au tableau de Kazimir Malevitch. Le titre de la pièce se superpose à celui du tableau, il n’est question, dans ce monologue d’un amateur d’art, que d’aller voir ce tableau, d’en parler, de parvenir à l’apprécier et à rendre compte de cette émotion ; et pourtant cette saturation, cette surprésence se traduisent par une absence. Pas une didascalie n’indique qu’il faille envisager de montrer une reproduction du tableau sur scène et pas un geste scénique ne propose, à l’instar de ce qui se passe dans After Magritte de Tom Stoppard (1970), notamment, de le représenter. Déjà en 1994 “Art” de Yasmina Reza avec ses célèbres guillemets constitue une allusion à Malevitch en ce que l’un des personnages achète un tableau totalement blanc que ses amis ne comprennent pas, mais justement la pièce se déploie comme réflexion sur le goût, sur les relations entre les individus beaucoup plus que sur les relations entre l’auteur et le peintre qu’il cite. Prétexte à une modélisation du rapport aux affects, un tableau blanc est-il à lire comme un livre blanc de doléances ? Citer du blanc sur une page noire de mots, parler sur scène d’un tableau qu’on ne voit pas, qu’est-ce que cela dit de la citation et de notre rapport à l’analogie ?
No file

Dates and versions

hal-02275719 , version 1 (01-09-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02275719 , version 1

Cite

Florence Fix. Scène exposée, tableau soustrait : Carré blanc d’Yves Ravey d’après le tableau de Kasimir Malevitch. Parole rubate : rivista internazionale di studi sulla citazione, 2017, Typologies de la citation, 15, pp.211-223. ⟨hal-02275719⟩
56 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More