Les ‘monstres marins’ sont-ils des ‘poissons’ ? Le livre VI du Liber de natura rerum de Thomas de Cantimpré - Normandie Université Access content directly
Journal Articles Rursus - Poiétique, réception et réécriture des textes antiques Year : 2017

Are Sea Monsters Fishes? Book VI of Thomas of Cantimpré's Liber de natura rerum

Les ‘monstres marins’ sont-ils des ‘poissons’ ? Le livre VI du Liber de natura rerum de Thomas de Cantimpré

Abstract

Two of the nineteen (twenty in the 2nd redaction) books of Thomas of Cantimpré’s Liber de natura rerum, i.e. the books VI and VII, are devoted to marine species. Both begin with a preface. Both are based on a compilation of Ancient and Medieval sources. Book VI describes fifty-nine monstra marina, Book VII eighty-nine pisces. It was already noted that never before had a medieval encyclopedist gathered and identified such a rich variety of marine species. Therefore, Thomas of Cantimpré’s work substantially facilitated the work of his successors, Vincent of Beauvais and Albertus Magnus. This article investigates the motivation behind the original distinction between monstra marina and pisces. Three leads are being followed in turn: 1. The study of the terms used to describe the monsters in the prefaces: the general preface indicates the chosen partitio, whereas the prefaces of Books VI and VII give more details about the link between monstra marina and pisces. 2. Several species that are contained within Pliny’s list of beluae (NH XXXII. 144) are classified by Thomas in Book VI and some animals (most of them mythological or imaginary) are added from late antique and medieval sources. 3. Nevertheless, the only way to understand why many species (in particular those coming from Michael Scot’s translation of Aristotle’s De animalibus) are classified as monsters is to carefully compare each description in order to correlate the features. Eventually, Thomas’s classification of some species in Book VI is not so easy to understand, and this is probably the reason why the distinction between pisces and monstra marina was rejected by Albertus Magnus.
Sur les 19, puis 20 livres, que compte le Liber de natura rerum de Thomas de Cantimpré, deux livres, les VI et VII, sont consacrés aux espèces aquatiques : introduits l’un et l’autre par un prologue, ils décrivent respectivement 59 monstra marina et 89 pisces, d’après les informations compilées dans les sources anciennes et médiévales. Il a déjà été noté que jamais encore autant d’espèces aquatiques n’avaient été ainsi identifiées et réunies par les encyclopédistes médiévaux, et le travail de Thomas a considérablement facilité celui de ses successeurs – Vincent de Beauvais et Albert le Grand. Mais c’est à la distinction tout aussi originale entre les monstra marina et les pisces que le présent article s’intéresse, pour voir s’il serait possible d’en comprendre les motivations. On examine successivement trois pistes, qui apportent des éléments de réponse complémentaires : prologues, sources, notices. 1. L’étude porte sur les termes employés dans les prologues pour désigner les monstres : le prologue général annonce la partitio choisie, les prologues des livres VI et VII précisent quelque peu le rapport entre monstra marina et pisces. 2. Plusieurs espèces qui figurent dans la liste de beluae que Pline établit en XXXII, 144 de son Histoire naturelle sont classées par Thomas dans son livre VI, et quelques animaux – surtout mythologiques ou imaginaires – ont été ajoutés suite à la lecture des sources tardo-antiques et médiévales. 3. Mais on ne peut comprendre pourquoi de nombreuses espèces – en particulier celles que Thomas a tirées de la traduction latine de l’Histoire des animaux d’Aristote par Michel Scot – ont été classées parmi les monstres sans une étude comparative du contenu des notices, qui permette de relever quelques traits caractéristiques de ces espèces. Au bout du compte, le classement de certaines espèces par Thomas au sein du livre VI n’est pas toujours aisé à comprendre, et c’est peut-être une des raisons pour lesquelles la distinction entre pisces et monstra marina a été rejetée par Albert le Grand.
Fichier principal
Vignette du fichier
rursus-1320.pdf (552.43 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02139171 , version 1 (24-05-2019)

Identifiers

Cite

Marie-Agnès Lucas-Avenel. Les ‘monstres marins’ sont-ils des ‘poissons’ ? Le livre VI du Liber de natura rerum de Thomas de Cantimpré. Rursus - Poiétique, réception et réécriture des textes antiques, 2017, 11, ⟨10.4000/rursus.1320⟩. ⟨hal-02139171⟩
73 View
294 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More