La mémoire et la constitution du soi dans la phénoménologie de Husserl - Normandie Université Access content directly
Journal Articles Questions de style Year : 2009

La mémoire et la constitution du soi dans la phénoménologie de Husserl

Emmanuel Housset

Abstract

La mémoire, depuis notamment la doctrine platonicienne de la réminiscence, a très souvent été philosophiquement comprise comme le lieu privilégié de l'ipséité, du devenir soi, néanmoins cette apparente continuité masque des différences irréductibles, car à chaque conception de la mémoire correspond une compréhension de l'être soi. En effet, dans l'histoire de la pensée, si la mémoire fut toujours considérée comme importante, elle n'a pas nécessairement été considérée comme la plus importante des capacités de l'esprit humain. La question n'est donc pas tant de savoir quelle place la région mémoire occupe dans la vie humaine par rapport aux autres régions que sont par exemple la volonté et l'imagination, que de déterminer si la mémoire est une région ou bien si elle est l'essence même de la pensée impliquée dans tout accomplissement de son essence.

Domains

Philosophy
Fichier principal
Vignette du fichier
La mémoire et la constitution du soi dans la phénoménologie de Husserl.pdf (65.4 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-02138573 , version 1 (23-05-2019)

Licence

Identifiers

  • HAL Id : hal-02138573 , version 1

Cite

Emmanuel Housset. La mémoire et la constitution du soi dans la phénoménologie de Husserl. Questions de style , 2009, 6, pp.31-40. ⟨hal-02138573⟩
94 View
1382 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More