Un monument funéraire du Haut-Empire aux confins de la cité des Carnutes à Boinville-en-Mantois (Yvelines) - Normandie Université Access content directly
Journal Articles Gallia - Archéologie des Gaules Year : 2019

A funerary monument of the Early Empire on the borders of the civitas of the Carnutes at Boinville-en-Mantois (Yvelines)

Un monument funéraire du Haut-Empire aux confins de la cité des Carnutes à Boinville-en-Mantois (Yvelines)

Abstract

The rescue excavation of rue du Bois de la Planté, at Boinville-en-Mantois (78), carried out in 2016 over a surface of 1.5 ha, brought to light several diachronic occupations, dating from the Early Mesolithic, the Middle Neolithic, the First Iron Age and the Roman Period. The main discovery of this preventive operation is a funerary enclosure surrounding a square central building, dating from the Roman Period. Four burials, two secondary cremation deposits and two inhumations of adult and immature individuals, were uncovered in this area. Two of them are outstanding on account of the not very frequent and opulent offerings placed next to the deceased (metallic folding seat, gold ring, gold holdingamulet...). Two other original installations were observed: a small offering pit and a large buried monolithic limestone block. It is important to mention a last structure, near the enclosure, identified as a secondary cremation deposit with a libation pipe. This funerary monument, which was probably raised by and for a local elite personage, between the end of the 2nd and the beginning of the 3rd c. AD in Lyonnaise Gaul/Gallia Lugdunensis, presents specific structural features and deposits.
La fouille préventive de la rue du Bois de la Planté, à Boinville-en-Mantois (Yvelines), menée en 2016 et réalisée sur une surface de 1,5 ha, a mis en évidence plusieurs occupations diachroniques, s’étendant des débuts du Mésolithique à la période romaine, en passant par le Néolithique moyen et le premier âge du Fer. La principale découverte de cette opération archéologique concerne la période antique, et consiste en la mise au jour d’un enclos funéraire marqué par un bâtiment central. Quatre sépultures, deux dépôts secondaires de crémation et deux inhumations, abritant des sujets adultes et immatures, ont été installées au sein de l’aire ainsi circonscrite. Deux d’entre elles se distinguent particulièrement, notamment par le mobilier peu fréquent et de qualité accompagnant les défunts (siège métallique pliable, bague et porte-amulette en or…). Deux autres aménagements originaux ont pu être reconnus : une petite fosse à offrande et un bloc de calcaire monolithique enseveli, de grande dimension. À cet ensemble s’ajoute un dernier élément, localisé immédiatement à l’extérieur du mausolée et identifié comme un dépôt secondaire de crémation doté d’un conduit à libation. Ses aspects structurels et mobiliers confèrent un caractère singulier à ce monument funéraire, probablement élevé par et pour un personnage de l’élite locale, entre la fin du IIe s. et la première moitié du IIIe s. apr. J.-C. dans la province de Gaule Lyonnaise.
Fichier principal
Vignette du fichier
Gallia_76-1_227-254_LAUREY_ET-AL.pdf (2.75 Mo) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02132378 , version 1 (06-01-2020)

Licence

Identifiers

Cite

Aurélie Laurey, Vanessa Brunet, Mélanie Demarest, Céline Mauduit. Un monument funéraire du Haut-Empire aux confins de la cité des Carnutes à Boinville-en-Mantois (Yvelines). Gallia - Archéologie des Gaules, 2019, Monumentum fecit : Monuments funéraires de Gaule romaine, 76 (1), pp.227-254. ⟨10.4000/gallia.4681⟩. ⟨hal-02132378⟩
209 View
227 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More