Le roman et les sortilèges : réemplois du conte merveilleux chez George Sand et Jules Barbey d'Aurevilly - Normandie Université Access content directly
Journal Articles Fééries. Études sur le conte merveilleux XVIIe-XIXe siècle Year : 2015

The Novel and the Spells: Re-uses of the Supernatural Tale in the Works of George Sand and Jules Barbey d’Aurevilly

Le roman et les sortilèges : réemplois du conte merveilleux chez George Sand et Jules Barbey d'Aurevilly

Julie Anselmini

Abstract

In spite of a similar influence of the tale and of notable similarities in their integration of the supernatural into the thread of the narratives, the novels of George Sand and Jules Barbey d’Aurevilly point at two opposite views of the world. The Sandian supernatural merges with nature and blends in harmoniously with the rustic setting of the novels, which are also directed by the optimistic logic of the tale itself. On the contrary, the pessimistic author of Diaboliques believes in the active presence of the Devil and its demons in people’s hearts, whose passions hand over to the Evil One; the communication of human and supernatural spheres is also the source of a fantastical climate: the entire action of L’Ensorcelée takes place at the frontier of these two worlds, whereas in La Petite Fadette the shadow cast by evil spells swiftly vanishes in the natural lights of the spirit and the human heart.
Dans les romans de George Sand et de Jules Barbey d’Aurevilly, une semblable influence du conte et des similitudes notables dans l’intégration du merveilleux à la trame des récits renvoient néanmoins à deux visions opposées du monde. Le merveilleux sandien se confond avec la nature et se coule harmonieusement dans le cadre champêtre des romans, qui sont en outre orientés par la logique même, optimiste, du conte. Le pessimiste auteur des Diaboliques croit au contraire en la présence agissante du Diable et de ses démons dans le cœur des hommes, que leurs passions livrent au Malin ; la communication des sphères humaine et surnaturelle est aussi la source d’un climat fantastique : toute l’action de L’Ensorcelée se joue à la frontière de ces deux mondes, tandis que dans La Petite Fadette l’ombre des maléfices se dissipe prestement aux lumières naturelles de l’esprit et du cœur humains.
No file

Dates and versions

hal-01963694 , version 1 (21-12-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01963694 , version 1

Cite

Julie Anselmini. Le roman et les sortilèges : réemplois du conte merveilleux chez George Sand et Jules Barbey d'Aurevilly. Fééries. Études sur le conte merveilleux XVIIe-XIXe siècle , 2015, À la croisée des genres. Intergénéricité du merveilleux au XIXe siècle, 12, pp.57-77. ⟨hal-01963694⟩
50 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More