L’ombre de Caliste. Le sonnet galant écrit à partir de Malherbe - Normandie Université Access content directly
Journal Articles CORELA - COgnition, REprésentation, LAngage Year : 2018

L’ombre de Caliste. Le sonnet galant écrit à partir de Malherbe

Miriam Speyer

Abstract

Gallant poetry flourishes in 17th century France. These mostly short poems emanate essentially from the salons, places of upper class sociability. Many of the texts resemble each other and form a textual network, relying on the social network of writers. These are not professional authors, but amateurs who practice poetry as a pastime. One of most practiced genres during this period is the sonnet. This poetic form is defined by strict rules, and many contemporaries acknowledge its difficulty. How is it that the sonnet form is so abundantly produced? This article demonstrates that the abundance production is supported by the use, deliberate or not, of different, pre-established models, that seem to have been deduced from Malherbe’s famous “Sonnets à Caliste”. The use of such recurrent patterns thus reveal a stylistic community with François de Malherbe’s sonnet production.
Au milieu du XVIIe siècle, l’écriture poétique fait partie intégrante des passe-temps prisés dans les lieux de sociabilité mondaine. Ces compositions présentent un certain nombre de traits stylistiques communs qui les inscrivent dans un réseau textuel. Derrière celui-ci se dessine aussi une forme de communauté des auteurs, tous amateurs. Mais si ces rimailleurs sans grande expérience dans l’écriture peuvent en effet composer aisément des pièces poétiques, c’est peut-être qu’ils disposent d’un moule, que celui-ci soit conscient et assumé ou non. Et quel poète serait plus propice à produire un tel moule que François de Malherbe, le père du vers classique ? Aussi notre étude s’attachera-t-elle à montrer qu’au-delà de l’influence générale bien connue du poète caennais, certains de ces sonnets, dont les « Sonnets à Caliste », ont pu fournir des modules « prêt-à-l’emploi » aux versificateurs galants, constituant, par conséquent, une forme de communauté stylistique avec François de Malherbe.
Fichier principal
Vignette du fichier
corela-6838.pdf (277.45 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Licence

Dates and versions

hal-01941942 , version 1 (05-06-2024)

Licence

Identifiers

Cite

Miriam Speyer. L’ombre de Caliste. Le sonnet galant écrit à partir de Malherbe. CORELA - COgnition, REprésentation, LAngage, 2018, Réseaux communautaires et variation dans le langage en moyen français et français préclassique, HS-26, [15 p.]. ⟨10.4000/corela.6838⟩. ⟨hal-01941942⟩
136 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More