Les performances en lectures dans les classes à cours multiples SE/CP et SE/CP/CE1 - Normandie Université Access content directly
Books Year : 1997

Les performances en lectures dans les classes à cours multiples SE/CP et SE/CP/CE1

Abstract

A study based upon statistics made from the observation of a group of 905 pupils, shows that reading competences are superior in classes SE/CP ans SE/CP/CE1 to those obtained in CP Classes with only one section. SE/CP and SE/CP/CE1 classes are assayed and tested in this study, with an emphasis on the part played by kindergarden when young children leave the french école maternelle to acquire reading skills, in CP Without forgetting the various interactions between pupils of different degrees of proficiency.
Notre recherche est une étude comparative entre, d’une part, les résultats obtenus en lecture au C.P., en fin d’année scolaire dans les classes S.E./C.P. ; S.E./C.P./C.E.1 et, d’autre part, les résultats obtenus dans les classes de C.P. à cours unique. Nous nous sommes interrogée sur les performances en lecture des élèves de C.P. scolarisés dans ces classes à plusieurs cours. L’échec scolaire en lecture dans les classes S.E./C.P. ; S.E./C.P./C.E.1 était-il statistiquement le même ou non, que dans les classes de C.P. à un seul niveau ? Ces classes regroupent dans un même lieu, des enfants de maternelle (les sections enfantines), des enfants qui apprennent à lire (les C.P.) et quelquefois des C.E.1. Elles sont implantées à la campagne dans des écoles comptant deux ou trois classes. En ville, les écoles se composent le plus souvent, de classes à un seul cours. Cependant, les effectifs ne permettent pas toujours cette organisation : la création d’une classe à double cours s’impose, pour une seule année scolaire, quelquefois. Cette classe à deux niveaux crée au sein de l’école des relations tendues entre les différents enseignants car personne ne souhaite en prendre la responsabilité et elle échoit souvent au dernier instituteur ou professeur des écoles nommé. C’est la méconnaissance des classes à cours multiples qui fait naître ce phénomène de rejet. Leur réputation a été bâtie autour des désavantages qu’elles procurent aux enseignants : travail supplémentaire (préparation double des leçons), organisation du travail et gestion du temps plus rigoureuses etc… Au début du XXIème siècle, elles étaient nombreuses et définissaient l’enseignement primaire. Petit à petit, l’exode rural a permis la création, en ville, d’écoles de plus en plus grandes et la mise en place de classes à un seul cours. A la campagne, les classes à cours multiples étaient vouées à disparaître. La problématique constitue l’approche théorique que nous nous sommes proposée d’adopter afin de traiter notre question de départ. Cette problématique a été conçue en trois temps : A.Exploitation des lectures et des entretiens afin d’élaborer un questionnaire B.Choix de l’orientation la plus pertinente pour former la problématique. Nous avons conservé notre question de départ : les élèves scolarisés dans une classe à plusieurs niveaux S.E./C.P. ; S.E./C.P./C.E.1 réussissent-ils à apprendre à lire en plus grand nombre (moins d’échec scolaire en lecture) que les enfants scolarisés dans un C.P. (classe à un seul niveau), à l’issue de ce cours ? C.Cadre conceptuel dans lequel s’est inscrite cette problématique ? 1.La lecture, son apprentissage comme mécanisme cognitif : historique, bilan synthétique dans la perspective actuelle et théories récentes. 2.Cadre théorique socio-institutionnel : l’école rurale, en particulier les classes S.E./C.P. et S.E./C.P./C.E.1. La première partie de notre thèse retrace l’histoire de l’apprentissage de la lecture jusqu’à aujourd’hui. Elle nous montre, qu’après une longue période où cet apprentissage a peu évolué, se sont multipliées les recherches pour apprendre à lire autrement, parallèlement à une volonté que chacun maîtrise la lecture. Nous présentons les recherches les plus récentes sur l’apprentissage de la lecture et sur les causes des échecs, dans des domaines disciplinaires variés : pédagogie, psychologie, sociolinguistique etc. La première cause invoquée lorsque des échecs ont été révélés, a été, depuis les années soixante (et même antérieurement), la dyslexie. Après un désintérêt français pour cette branche, le travail des anglo-saxons notamment fut porteur de connaissances. Leurs résultats apportent des éléments de réponses nouveaux. La seconde partie, consacrée à l’école rurale, présente plus particulièrement les classes S.E./C.P. et S.E./C.P./C.E.1. Elle examine la part réservée aux classes à plusieurs cours, en général, dans la formation des élèves-maîtres. De même, les ouvrages pédagogiques destinés aux maîtres enseignant dans ces classes à plusieurs niveaux, sont étudiés. Les recherches sur les petites écoles rurales, qui sont récentes et peu nombreuses, les examinent en terme de coûts, mais aussi, et cela est nouveau, en termes d’efficacité pédagogique. Le rôle de la section enfantine, véritable trait d’union entre la maternelle et l’élémentaire en zone rurale, est étudié à travers les textes officiels parus depuis la fin du XIXème siècle. La troisième partie présente une première enquête menée en 1988 dans une petite circonscription administrative de Seine-Maritime. La seconde étude réalisée en 1991, et qui est au cœur de notre recherche totalise un effectif de 905 élèves de C.P. dont 176 inscrits dans les classes S.E./C.P. et S.E./C.P./C.E.1 répartis dans toute la Seine-Maritime à l’exception de Rouen et du Havre. Nous avons comparé le niveau en lecture obtenu en fin de C.P. dans les deux types de classes (cours multiples/cours uniques) en fonction du temps de préscolarisation, du milieu socio-professionnel et du sexe des élèves. Nous avons réalisé des tris croisés ainsi que des modèles multivariés afin d’établir ou non des liens entre ces différentes variables. Le profil des écoles, des enseignants, des élèves « à l’heure », des redoublants, est relaté au fil des chapitres. La quatrième partie de notre thèse présente des observations réalisées dans une classe S.E./C.P./C.E.1 Une grille nous a permis de vérifier l’existence de comportements interactifs chez les élèves de section enfantine pendant des leçons de lecture dispensées par l’instituteur, aux élèves de cours préparatoire. Cette partie s’achève par les opinions des maîtres des classes à plusieurs niveaux ou à un seul, sur l’adaptation de l’élève au C.P. ou bien sur la difficulté de gérer une classe à cours multiples. La parole donnée aux instituteurs sur ces différentes questions tente de vérifier la perception qu’ils ont des classes à plusieurs niveaux S.E./C.P. et S.E./C.P./C.E.1. Les sources documentaires et bibliographiques, l’index des auteurs cités, la bibliographie et les annexes clôturent la thèse. L’ensemble est encadré par une introduction et une conclusion tout comme pour chacune des quatre parties.
No file

Dates and versions

hal-01919419 , version 1 (12-11-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01919419 , version 1

Cite

Sophie Briquet-Duhazé. Les performances en lectures dans les classes à cours multiples SE/CP et SE/CP/CE1. ANRT. , 1997, 2-284-02804-7. ⟨hal-01919419⟩
44 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More