Les personnes (grammaticales) en relation : ni fusion ni confusion - Normandie Université Access content directly
Book Sections Year : 2014

Les personnes (grammaticales) en relation : ni fusion ni confusion

Abstract

Cet article, à destination d’un public non spécialiste de linguistique, a pour but de présenter la notion de « personne » dans son acception grammaticale. Elle a pour unique ambition de délimiter grossièrement l’inventaire des formes personnelles du français et d’en dresser l’état des lieux dans le cadre de la théorie linguistique de l’énonciation. Il s’agit de lever un certain nombre de contradictions, voire de confusions, liées à l’emploi du lexème « personne » en grammaire du français et de l’anglais : tout d’abord, je m’interroge sur le risque de confusion entre les deux acceptions du terme, à savoir « personne humaine » d’une part, et « personne grammaticale » de l’autre, puis je pose la question de l’incidence de cette confusion possible sur l’interprétation référentielle du paradigme des pronoms dits « personnels » et j’évoque tout particulièrement les travaux de Benveniste à cet égard, et les problèmes posés par leur réception chez les linguistes. Enfin, j’aborde le risque de confusion, voire de fusion, entre les personnes lorsqu’il est question de leurs formes plurielles, le pluriel n’étant pas nécessairement indicateur d’addition d’unités de même nature.
Fichier principal
Vignette du fichier
02 Filippi-Deswelle corrigé.pdf (494.01 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01780736 , version 1 (27-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01780736 , version 1

Cite

Catherine Filippi-Deswelle. Les personnes (grammaticales) en relation : ni fusion ni confusion. Sous la direction de Natalie Depraz. Première, deuxième, troisième personne, ZETA BOOKS, 2014, 978-606-8266-86-2. ⟨hal-01780736⟩
122 View
2380 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More