Études d’épigraphie thasienne, V. Théores et archontes thasiens de la basse époque hellénistique et du début de l’Empire : du simple au double - Normandie Université Access content directly
Journal Articles Bulletin de Correspondance Hellénique Year : 2017

Études d’épigraphie thasienne, V. Théores et archontes thasiens de la basse époque hellénistique et du début de l’Empire : du simple au double

Abstract

Thasian theoroi and archontes from the end of the Hellenistic and the beginning of the imperial period: from singular to double. New evidence allows us to make progress in our knowledge of the later sections of the Thasian magistrate-lists, which were, until now, very imperfectly known. It is possible to observe an interesting phenomenon for the theoroi of the late Hellenistic period, namely one of duplication : several collegia feature both in the ‘Grande Liste des théores’ and in individual commemorative inscriptions. Three of the latter are here published. They allow for a hypothesis to be formulated concerning the structure of column 14 of the List, which corresponds to the final third of the second century BC. A similar phenomenon of duplication can be observed in the ‘Grande Liste des archontes’ for the first century AD, a period when most of the archontes have the title of ‘philokaisar kai philopatris’, which must indicate a connection with the imperial cult.
Des documents nouveaux permettent de progresser dans la connaissance des sections tardives des listes de magistrats thasiens, jusqu’ici mal connues. À la basse époque hellénistique, on observe, chez les théores, un phénomène intéressant de duplication : plusieurs collèges figurent à la fois dans la Grande Liste des théores et dans des inscriptions indépendantes, à caractère commémoratif. Trois nouvelles inscriptions de ce type sont ici publiées. Elles permettent de formuler une hypothèse sur la structure de la colonne 14 de la Liste, qui correspond au dernier tiers du IIe s. av. J.-C. Un phénomène analogue de duplication s’observe dans la Grande Liste des archontes au Ier s. apr. J.-C. : à cette époque, les archontes portent, pour la plupart, le titre de « philokaisar kai philopatris », qui doit avoir un lien avec le culte impérial.

Domains

History
No file

Dates and versions

hal-02471436 , version 1 (08-02-2020)

Identifiers

Cite

Patrice Hamon. Études d’épigraphie thasienne, V. Théores et archontes thasiens de la basse époque hellénistique et du début de l’Empire : du simple au double. Bulletin de Correspondance Hellénique, 2017, 141 (1), pp.265-286. ⟨10.4000/bch.545⟩. ⟨hal-02471436⟩
34 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More