Fonctionnement dégradé de la station d'épuration Seine Aval (Yvelines) du 3 au 5 juillet 2019 suite à l’incendie de l’unité de clarifloculation - Analyse de l’impact environnemental de l’événement sur la Seine - Normandie Université Access content directly
Journal Articles Revue L'Eau, L'Industrie, Les Nuisances Year : 2019

Degraded functioning of the Seine Aval waste water treatment plant (Yvelines) from July 3 to 5, 2019 following the fire of the clarifloculation unit - Analysis of the environmental impact of the event on the Seine river

Fonctionnement dégradé de la station d'épuration Seine Aval (Yvelines) du 3 au 5 juillet 2019 suite à l’incendie de l’unité de clarifloculation - Analyse de l’impact environnemental de l’événement sur la Seine

Abstract

On Wednesday, July 3, 2019, at around 4:45 p.m., a fire broke out on the clarification unit of the Seine Aval wastewater treatment plant of the SIAAP (Yvelines, France). The treatment performance was temporarily degraded for 3 days; involving a significant supply of organic matter and nutrients to the natural environment. These inputs led to a strong deoxygenation of the Seine River up to 30 km downstream of the wastewater treatment plant discharge point : an estimated fish mortality of 7.5 tonnes (fish, algae and waste) was observed in this Seine River area. The Seine River quality monitoring networks were immediately mobilized to monitor potential changes in the quality of the natural environment caused by the incident. The mobilization of teams from SIAAP, Sorbonne University (Piren-Seine), Normandy University and GIP-Seine Aval, made it possible to set up environmental monitoring, from Conflans-Sainte-Honorine to Tancarville (280 km of linear length of the Seine River). This article discusses the impact of the incident on the natural environment and its mitigation during the transit of water over the Seine Normandy watershed area located at Paris conurbation downstream.
Le mercredi 3 juillet 2019 vers 16h45, un incendie s’est déclaré sur l’unité de clarifloculation de la station d'épuration de Seine Aval du SIAAP (Yvelines). Les performances de traitement ont été temporairement dégradées pendant 3 jours ; impliquant un apport important de flux de matière organique et de nutriments dans le milieu naturel. Ces apports ont conduit à une désoxygénation forte de la Seine jusqu’à 30 km à l’aval de la station, avec une mortalité piscicole estimée à 7,5 tonnes (poissons, algues et déchets) sur ce bief de la Seine. Les réseaux de suivi de la qualité de la Seine ont été immédiatement mobilisés pour suivre l’impact de l’incident sur la qualité du milieu naturel. La mobilisation des équipes du SIAAP, de Sorbonne Université (PirenSeine), de Normandie Université et du GIP-Seine Aval, a permis de mettre en place un suivi environnemental, allant de Conflans-Sainte-Honorine à Tancarville, soit 280 km de linéaire de Seine suivis. Cet article discute de l’impact de l’incident sur le milieu naturel et de son atténuation lors du transit de l’eau sur le bassin versant Seine Normandie, à l’aval de l’agglomération parisienne.
No file

Dates and versions

hal-02440142 , version 1 (15-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02440142 , version 1

Cite

Sabrina Guerin, Robin Richoux, Erwan Garcia-Gonzalez, Sam Azimi, Vincent Rocher, et al.. Fonctionnement dégradé de la station d'épuration Seine Aval (Yvelines) du 3 au 5 juillet 2019 suite à l’incendie de l’unité de clarifloculation - Analyse de l’impact environnemental de l’événement sur la Seine. Revue L'Eau, L'Industrie, Les Nuisances, 2019, 424, pp.65-75. ⟨hal-02440142⟩
132 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More