Le capitalisme à l’assaut des sciences humaines et sociales : l’exemple des revues payantes en psychologie - Normandie Université Access content directly
Journal Articles Zilsel : science, technique, société Year : 2019

Capitalism's assault on the humanities and social sciences: the example of publication fees in psychology

Le capitalisme à l’assaut des sciences humaines et sociales : l’exemple des revues payantes en psychologie

Abstract

The angle chosen for this guest editorial is that of real work, the activity of researchers in psychology. We propose an analysis of developments in the discipline in terms of the dissemination of research 'products' and scientific publication. The capitalist (commercial) logic at work, emanating from the main private publishing groups (Elsevier, Frontiers, etc.), undermines the work of researchers and tends to deprive them of the ability to think about their practices and professional rules. The effects of the extension of capitalism to scientific production and work have been described in various ways. The most tangible manifestation is journals with APC. They are indicative of much more profound changes in an environment deregulated by market forces. This deregulation leads to a questioning of universalism in the sense of Robert K. Merton. In this context, researchers and their institutions are becoming a two-way source of profit for the major publishing groups. Prey to the capitalist predation of the latter, researchers are gradually losing control over the organisation of their own production and the choice of criteria for evaluating their work. The (commercial) bibliometric tools developed by publishers are tending to become the basis for evaluating the work of researchers, replacing the "thinking" of scientific communities. We conclude with a critique of the evaluation criteria promoted by publishers (in particular the SCImago Journal Rank (SJR) indicator), stressing that they tend to run counter to the production of quality work. Not to mention the fact that the desire to comply with imposed criteria can sometimes lead to the development of practices that run counter to scientific integrity. This text opens up avenues for reflection on the conditions under which researchers can reclaim their profession and the ways in which their work is disseminated. Guest editorial on Open Access on: http://www.cairn.info/revue-zilsel-2019-2-page-9.htm
L’angle choisi par cet éditorial invité est celui du travail réel, de l’activité des chercheuses et chercheurs en psychologie. Nous proposons une analyse des évolutions de la discipline, en matière de diffusion des « produits » de la recherche et de publication scientifique. Les logiques capitalistes (marchandes) à l’œuvre, qui émanent de grands groupes privés de l’édition (Elsevier, Frontiers…) mettent à mal le travail des chercheurs et tendent à les déposséder de la capacité à penser leurs pratiques et règles de métier. Les effets de l’extension du capitalisme aux productions et au travail scientifiques décrits sont de plusieurs ordres. La manifestation la plus tangible reste les revues payantes (avec frais de publication). Elles sont révélatrices de changements bien plus profonds propres à un milieu dérégulé par des logiques marchandes. Cette dérégulation débouche sur une remise en cause de l’universalisme, au sens de Robert K. Merton. Dans ce contexte, les chercheurs ainsi que leurs institutions deviennent une source de profit à double entrée pour les grands groupes de l’édition. En proie à la prédation capitaliste exercée par ces derniers, les travailleurs de la recherche perdent progressivement la main sur l’organisation de leur propre production et le choix des critères d’évaluation de leur travail. En effet, les outils bibliométriques (commerciaux) développés par les éditeurs tendent à devenir le socle de l’évaluation du travail des chercheurs et viennent ainsi se substituer au « travail de la pensée » des communautés scientifiques. Nous terminons par une critique des critères d’évaluation promus par les éditeurs (notamment l’indicateur SCImago Journal Rank, SJR), tout en soulignant que ceux-ci tendent à entrer en contradiction avec la réalisation d’un travail de qualité. Sans oublier que la volonté de se conformer aux critères imposés peut parfois inciter à développer des pratiques relevant de l’imposture, contraires à l’intégrité scientifique. Ce texte ouvre des pistes de réflexion sur les conditions d’une réappropriation, par les chercheurs, de leur métier et des modalités de diffusion de leurs travaux.
Éditorial invité en accès ouvert sur : http://www.cairn.info/revue-zilsel-2019-2-page-9.htm

Dates and versions

hal-02371731 , version 1 (20-11-2019)

Identifiers

Cite

Virginie Althaus. Le capitalisme à l’assaut des sciences humaines et sociales : l’exemple des revues payantes en psychologie. Zilsel : science, technique, société, 2019, 6 (2), pp.9-24. ⟨10.3917/zil.006.0009⟩. ⟨hal-02371731⟩
408 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More