Produire et voir du cinéma en régime autoritaire : censure et spectateurs dans l'Espagne franquiste (1946-1960) - Histoire, Territoires & Mémoires Access content directly
Theses Year : 2020

Producing and watching cinema in an authoritarian regime : censorship and audience in Franco's Spain (1946-1960)

Produire et voir du cinéma en régime autoritaire : censure et spectateurs dans l'Espagne franquiste (1946-1960)

Abstract

From the beginning of the 20th century, cinema became one of the privileged media for disseminating information and staging fiction. Like other authoritarian regimes, Franco's Spain (1939-1975) became aware of the need to control this mode of communication and equipped itself with a powerful censorial apparatus. In parallel to their interventions on scripts and films, Franco's censors made sure that spectators correctly interpreted the films they censored. Every month, between 1946 and 1960, the provincial delegates sent them reports detailing how the films were received by the public in their province. Through the study of these original sources, this thesis aims to renew the traditional approach to Franco's censorship. It is based on the hypothesis that censorial practices obey the actors' perceptions of the public's expectations as well as the regime's ideological, artistic and commercial ambitions. The analysis of these surveys enables us to apprehend the modalities through which audiences are approached by the censorial authorities and to evaluate their effects on the censors' practices. By studying the different points of view of actors who are constantly interacting, this work is interested in the circularity of censorial and receptive discourses and in their capacities of mutual influence. The relations between censorship and cinematographic reception are questioned around three axes: the reception reported to the censors by the regime's informers, through the analysis of the discourses present in the provincial reports; the reception imagined by the censors, through the study of their discourses on audiences within the administrative sources; and finally, the receptive experience of the spectators, by studying the cinematographic environment in an authoritarian context, which influences their reception of national cinema.
Dès le début du XXe siècle, le cinéma devient un des médias privilégiés pour diffuser l’information et mettre en scène la fiction. Comme d’autres régimes autoritaires, l’Espagne franquiste (1939-1975) prend conscience de la nécessité de contrôler ce mode de communication et se dote d’un puissant appareil censorial. Parallèlement à leurs interventions sur les scénarios et les pellicules, les censeurs franquistes s’assurent que les spectateurs ont correctement interprété les œuvres qu’ils ont censurées. Tous les mois, entre 1946 et 1960, les délégués provinciaux leurs envoient des rapports détaillant l’accueil des films par le public de leur province. A travers l’étude de ces sources originales, cette thèse ambitionne ainsi de renouveler l’approche traditionnelle de la censure franquiste. Elle repose sur l’hypothèse que les pratiques censoriales obéissent aux perceptions que les acteurs ont des attentes tant du public que des ambitions idéologiques, artistiques et commerciales du régime. L’analyse de ces enquêtes permet d’appréhender les modalités à travers lesquelles les publics sont approchés par les autorités censoriales et d’évaluer leurs effets sur la pratique des censeurs. En étudiant les différents points de vue d’acteurs qui sont constamment en interaction, ce travail s’intéresse à la circularité des discours censoriaux et réceptifs et à leurs capacités d’influence mutuelle. Les relations entre la censure et la réception cinématographique sont interrogées autour de trois axes : la réception rapportée aux censeurs par les informateurs du régime, à travers l’analyse des discours présents dans les rapports provinciaux ; la réception imaginée par les censeurs, grâce à l’étude de leurs discours sur les publics au sein des sources administratives ; et enfin, l'expérience réceptive des spectateurs, en étudiant l’environnement cinématographique en contexte autoritaire, qui influe sur leur réception du cinéma national.
Fichier principal
Vignette du fichier
sygal_fusion_28100-goret-lea.pdf (18.14 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03043957 , version 1 (07-12-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03043957 , version 1

Cite

Lea Goret. Produire et voir du cinéma en régime autoritaire : censure et spectateurs dans l'Espagne franquiste (1946-1960). Histoire. Normandie Université; Universidad de Salamanca (Espagne), 2020. Français. ⟨NNT : 2020NORMC014⟩. ⟨tel-03043957⟩
451 View
137 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More